Jean-Baptiste Bayle (FR): Terminator Studies

Le projet « Terminator Studies » est une étude comparative entre deux récits, d'un côté la science-fiction dystopique du film Terminator, et de l'autre celui de la “réalité”, vu à travers le filtre des médias d'information.

La présentation sera l'occasion de faire un bilan de 2 ans et demi de recherche et de veille, notamment à la lumière des récentes révélations concernant la surveillance de masse.

 

Terminator Studies:

Ce projet propose une relecture de la série de science-fiction « Terminator », dont le scénario se révèle un véritable almanach prophétique. Alors que le fameux « scénario Terminator » devient de plus en plus plausible, chaque jour amène son lot de validation des hypothèses fictionnelles du film. De Foxconn, qui remplace ses travailleurs humains par des androïdes pour fabriquer les nouveaux iPad, à Amazon qui met en esclavage les humains ou Google qui prendrait soudain le

contrôle à la « Skynet ». La catastrophe de Fukushima qui est survenue, à quelques jours près, à la même date que l'attaque nucléaire dans « Rise of the machines » (le « Terminator 3 »). La résistance s'organise : des scarabées qui mutent pour résister aux OGM, à James Cameron qui se mobilise pour la sauvegarde des tribus amazoniennes. Quand la productrice d'un film sur Ben Laden et d'un film sur Wikileaks rachète les droits de la franchise Terminator, quand un tueur fou se prend pour le joker de Batman, quand des drones tuent à distance, quand la directrice du DARPA est embauchée par Google, quand Oxford University ouvre son propre centre de Terminator Studies, c'est quand la réalité dépasse la fiction et que le niveau d'alerte est à son maximum pour les Terminator Studies. En analysant les liens entre l'histoire et la fiction, Bayle pose un regard critique sur la domination des machines sur l'humain et sur l'intrusion des systèmes de surveillance dans la vie privée.

Cette rencontre sera l'occasion de faire un bilan de 2 ans et demi de recherche et de veille, notamment à la lumière des récentes révélations concernant la surveillance de masse.

 

L'atelier : Tous niveaux, les participants sont invités à se munir de leur ordinateur portable.

L'atelier sera consacré à un aperçu de méthodes et outils de survie et de résistance dans un environnement numérique hostile et néfaste, post-Snowden.

Chaque jour, nos communications sont enregistrées et analysées, les gigantesques structures centralisées du web traquent nos activités pour mieux ficher nos profils, le piège de l' obsolescence programmée nous pousse dans les griffes d'une technologie qui prend de plus en plus le contrôle de nos vies.

Comment, sans être un spécialiste, adopter un comportement éthique, conscient, actif et réactif contre la surveillance globale ?

Quelles tactiques et usages de nos outils quotidiens peuvent faire une différence et éviter de nous transformer en collaborateurs forcés de cette inquisition permanente ?

Cyber-hygiène, anonymat, protection de la vie-privée, confidentialité, quelles alternatives aux principaux prédateurs de données de ce monde que sont Google, Skype, Apple, Twitter, Facebook, Microsoft, et autres services spécialisés. Nous ferons un tour du Guide de survie du numérique, à travers la philosophie du Logiciel libre et des Creative Commons.

Nous débattrons des usages en ligne de chacun et proposerons quelques dé-mises-à-jour éthiques et responsables ne nécessitant pas d'expertise particulière relatives aux choix et aux configurations des systèmes d'exploitation, des outils de communication et de partage, etc.

 

Jean-Baptiste Bayle est artiste, actionniste audio, dé-programmeur et expert de la contre-surveillance au quotidien. Il est l' anti-auteur de nombreux sites parodiques et collections de remixes, que quelques institutions et initiatives privées ont pris le risque de présenter, dont le festival README04, le CNEAI à Chatou, Villette numérique, le Cnac-Magasin à Grenoble, la galerie W139 à Amsterdam, le Jeu de Paume à Paris. Actif dans différents réseaux de recherches et d'action citoyenne, il continue de rêver d?un monde vivable sous la perspective de la vie immédiate. Il a coordonné différents projets radiophoniques, enseigné à l?Ecole supérieure d?art de Grenoble et conduit des ateliers avec l' Atelier d' Architecture Autogérée à Paris, et se produit régulièrement en concert. Il est un manifestant permanent contre la société de Big Brother.

https://twitter.com/terminatorstud

http://terminatorstudies.org